Maxime Coton réunit dans Le geste ordinaire une suite de poèmes qui construisent un lien père-fils d’une grande intensité. Comme dans le film éponyme (qui sort en parallèle du livre), le fils parle du travail du père, du regard qu’il porte sur l’usine, les camarades, l’engagement... Il y a parfois de l’incompréhension entre ces deux-là, il y a surtout une connivence dans la pudeur et la force de l’amour filial.

Esperluète éditions - Le geste ordinaire

14,00 €Prix

    © 2020 by Brock'n'Roll ASBL.

    0